Les critiques sur Premier Souffle

Thomas C. Durand

Écrivain

Les critiques sur Premier Souffle

9 juin 2014 | Revue de presse

Site Mythologica
Par Fanny

« Nous suivons donc les aventures d’une petite fille de neuf ans, née avec le merveilleux don de Renfort. Pour apprendre à le contrôler, son père l’envoie dans l’école de magie d’Hasturget. Ouverte exclusivement aux garçons et à deux autres petites filles aussi riches que pestes, Anyelle va devoir trouver sa place. Malheureusement pour elle, son esprit d’indépendance et fort intelligent se heurte à un mur d’incompréhension. Tout au fil du roman, Anyelle grandit, se cherche et va, grâce à sa force de caractère, trouver sa voie. Mais comme rien n’est jamais simple, elle devra, du haut de son jeune âge, surmonter les obstacles qui se dresseront sur sa route.
La grande originalité de ce roman est le style de l’auteur. Thomas Durand a réussi à se mettre dans la peau d’une jeune enfant, à retranscrire la malice et l’esprit curieux propre à cet âge. Le vocabulaire et les expressions mélangent à merveille celles d’une enfant et le langage plus soutenu des adultes. Ainsi, la lecture est à la fois fluide, intéressante, légère et humoristique. J’ai particulièrement aimé les annotations de l’auteur pour approfondir les explications sur l’histoire des Troyaumes, pleines d’humour et n’alourdissant absolument pas le style d’écriture de Thomas.
J’ai réellement adoré ce roman qui sort des sentiers battus de la fantasy. Vous ne trouverez pas ici d’histoire d’amour éternel ou de combat épique entre le bien et le mal. En revanche, vous verrez grandir une fillette pleine d’humour et de caractère, qui découvre amitié et magie, qui apprend à vivre loin de son cocon familial et à développer son don magique. Le personnage est très attachant, on ne peut que s’amuser à ses côtés, s’émerveiller de son intelligence et ricaner gentiment avec elle de l’ignorance des adultes. « Premier souffle » a été mon bol d’air frais face à la grisaille et la pollution parisienne.
L’illustration de Loïc Billant est en parfait accord avec l’histoire. Originale, intrigante, humoristique, un cocktail détonnant qui représente à merveille le récit d’Anyelle. En mai sortira une réédition tout en velours bleu, avec la même illustration.
Est-il vraiment nécessaire que je vous dise à quel point je vous recommande « Premier souffle » ? J’attends avec impatience la suite des aventures d’Anyelle, qui devra travailler dur pour se spécialiser dans la magie Harmonique. En attendant, je vous conseille d’aller faire un tour sur le site officiel des « Énigmes de l’Aube », où vous pourrez découvrir des illustrations supplémentaires (par Jackal et Jeremy Despouy), une histoire interactive dont on est le héros, et même une composition musicale (Le Troisi par Anthony Da Silva) en lien avec cette saga. Bonne lecture ! »

http://www.mythologica.net/2012/04/premier-souffle-les-enigmes-de-laube-thomas-c-durand/

***

Site Lire ou mourir
Par Platinegirl

« C’est une seule petite phrase qui m’a donné envie de découvrir ce livre: « C’est un roman de fantasy humoristique dans le genre de Barry Trotter. ». Etant donné que j’aime la fantasy mais de préférence à petites doses ou dans un univers « facile » à s’accaparer (rien que l’idée de lire Le Seigneur des anneaux me donne mal à la tête), j’ai vite sauté le pas pour découvrir « Premier Souffle », le premier tome de la saga « Les Enigmes de l’Aube ». Et j’ai bien sacrément fait !
Déjà, la couverture de ce livre est parfaite, elle reflète bien sa double étiquette et attire l’oeil. Malgré des dessins manquants un peu de rondeurs, je m’y suis vite attachée et j’ai aimé pouvoir me replonger dans l’histoire rien qu’en la regardant. Les autres aspects du livre en tant qu’objet sont tout aussi bien réussis : c’est un beau roman broché de plus de 300 pages, assez épais mais pas si lourd que cela, au final. Seul obstacle à ma lecture: quelques fautes de frappe et de mise en page, par-ci par-là, dans le livre.

Mais ces petites imperfections n’ont pas été de taille à rivaliser avec la recette parfaite de ce roman! Dans les premiers chapitres, il n’était pas rare de me voir sourire durant ma lecture tant j’étais sous le charme de l’humour distillé ça-et-là dans l’histoire ou pas un rédacteur virtuel qui nous met des bas de page bien dosées en ironie « familiale ». Puis, peu à peu, le côté fantasy prend le dessus et, entre-temps, vu que l’on s’est attaché à l’histoire et à ses personnages (j’adore Anyelle!!!), on ne peut tout simplement pas lâcher ce livre!
L’histoire tient la route et nous façonne ici un univers très sympathique, même si l’intrigue est, disons, inexistante aux premiers abords. Pour un roman de fantasy, cela peut être décourageant, mais j’ai aimé me mettre dans la peau d’Anyelle et découvrir l’école de magie ainsi que ces professeurs et ses camarades de classe. Cela m’a rappelé Harry Potter et Poudlard, ce qui présageait bien de la suite! Le rythme du roman est bien mené, malgré le manque d’intrigue je ne me suis pas ennuyée une minute. Le style de l’auteur, quant à lui, m’a beaucoup plu, notamment dans le cadre de ses passages parodiques, sarcastiques ou d’humour bon enfant glissé dans l’histoire, ce qui permet une lecture bien plus fluide et agréable que certains romans de fantasy qui semblent indigestes aux non-fanas du genre.

En fait, ce qui fait la force de « Premier souffle », c’est le fait que c’est un roman modeste où l’auteur cherche juste à bien nous raconter son histoire. Cela donne à ce livre un côté très frais qui, ajouté à sa face parodique, est juste un bonheur pour la lectrice et l’étudiante crevée que je suis (la preuve: j’avais beau me lever à pas d’heure et travailler à fond toute la journée, je ne rechignais pas à attendre 20-30 minutes de plus que mon bus arrive, tant que j’avais Anyelle et son univers à portée de main!)!
Franchement, je ne sais pas si ce roman plaira aux amateurs purs et durs de fantasy, mais ils ne perdront certainement pas leur temps à tenter l’aventure qui aura au moins l’avantage de les détendre « vraiment »! Pour les autres, n’hésitez pas!
En six mots: un roman à ne pas manquer!

Note: 5/5 »

http://lireoumourir.e-monsite.com/pages/cycles-de-fantasy/enigmes-de-l-aube/les-enigmes-de-l-aube-tome-1-premier-souffle-de-thomas-c-durand.html

***
Site Unwalkers

« Si Thomas C Durand s’est largement inspiré de JK Rowling, on se soustrait assez vite à l’influence du sorcier à la cicatrice pour entrer de plain-pied dans les Troyaumes. On suit alors avec plaisir les tribulations de l’espiègle Anyelle, dont le don n’attise pas encore les convoitises (après tout, il ne s’agit que du premier tome).
Ses aventures, narrées dans un style humoristique plaisant, rallieront sans doute les suffrages d’un public très large, comme semblent l’attester les premières impressions de mon ado de fille. »

http://www.unwalkers.com/premier-souffle-de-thomas-c-durand-a-vos-baguettes/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>