Un extrait du « Paradigme Perdu »

Thomas C. Durand

Écrivain

Un extrait du « Paradigme Perdu »

15 octobre 2014 | Non classé

Univers en Travaux est une saga audio qui entame son Opus 3

L’épisode 3 sera diffusé en avant-première lors des Joutes du Téméraire les 15-16 novembre 2014.

Mais Univers en Travaux, c’est aussi un peu plus que ça, et un premier roman est actuellement dans l’espace interpostal des comités de lecture de quelques maisons d’édition. Son titre : Le Paradigme Perdu, et vous pouvez en lire un extrait sur le site de la saga.

Bonne lecture !

 

 

Veni, vidi…

8 octobre 2014 | Micronouvelle

« Derrière les vitres d’un grand bâtiment immaculé, le docteur Z déballait ses affaires dans un bureau tout neuf. Ses collègues le visitaient les uns après les autres pour l’accueillir chaleureusement, le félicitant d’avoir brillé par sa maîtrise des techniques et des concepts théoriques lors de ses entretiens. Tous pronostiquaient que les deux années de ce nouveau contrat fructifieraient en des publications de qualité. Le docteur Z leur assura qu’il pensait exactement comme eux. Quand enfin il fut seul devant son ordinateur, il se lança dans ce qui constituerait l’essentiel de son travail durant les vingt quatre prochains mois : décrocher son prochain job. »

Toute ressemblance avec des faits ou des personnes réelles serait trop déprimante pour être regardée en face.

Evolution 2.0

5 octobre 2014 | Micronouvelle

« La démarche mal assurée, la lenteur, le regard irrationnel de l’humain étonnent R0l4n dans la galerie de la réserve biologique. Quoi de plus normal qu’ils soient si nombreux à refuser d’être les descendants d’un tel organisme ? L’hypothèse d’un Programmateur Cosmique est quand même plus digne. »

La Menace Théoriste

1 octobre 2014 | Divers

Créé il y a un an, ce blog  assez peu prolixe (6 articles et 2 pages à ce jour) est une démarche zététique.

Menace Théoriste

La Menace Théoriste  s’intéresse à des sujets scientifiques (homéopathie, OGM) ou sociaux (religions) avec pour ambition assumée de mettre en évidence les facilités, les faux pas logiques, et la flemme cognitive ambiante de notre époque où les fausses informations et les conneries circulent à une vitesse proche de la lumière.

 

 

Exemples d’articles :

— En quoi les Créationnistes Terre Jeune qui croient que la terre est âgée de moins de 10.000 ans pourraient-ils bien avoir raison ?

— Pourquoi la théorie du genre suscite autant de polémique autour du seul mot théorie ?

— Quel est le véritable problème avec l’Homéopathie ?

 

Un Astrocroiseur Lanceur de Torpilles nommé…

25 septembre 2014 | Divers, Sortie

UeT Logo - Opus 3

 

Si l’Entrecrise du capitaine Braddock s’appelle ainsi, cela ne peut pas être uniquement à cause d’un clin d’oeil appuyé de l’auteur envers l’illustre ancêtre télévisuel des Space Opera qu’est Star Trek. Il faut qu’il y ait une autre raison, une raison interne au récit.

Comme je veux vous éviter d ‘avoir à attendre une durée indéterminée avant la sortie du roman « Le Paradigme Perdu » , je vous livre en exclusivité l’extrait qui répond à cette question brûlante. Le capitaine est sur le point de monter à bord de son navire amarré dans un spatiodock…

« Tout en marchant, il admira le flanc du vaisseau sur lequel figurait, en lettres immenses, le nom de l’Entrecrise. On lui avait une fois au moins expliqué l’origine de ce nom. Braddock n’accordait pas beaucoup d’importance à l’étymologie ni aux multiples sens que prennent certains mots, broutilles qu’il laissait aux diplomates et autres lâches qui se défendent avec des phrases. L’une de ses citations favorites disait que l’orthographe est la science des ignorants, et il ne manquait jamais de l’utiliser dès qu’il suspectait que quelqu’un voulait corriger ce qu’il venait de dire.
Selon cette histoire qu’il avait oubliée sans prendre le temps de se demander si elle était vraisemblable, l’Entrecrise aurait dû s’appeler Entrecroise, du néolatin intercruise employé pour qualifier les voyages intersidéraux. Mais la terrible crise économique de la fin des années 3900 avait obligé les concepteurs à revoir à la baisse l’ampleur du projet. Dans sa version corrigée l’Entrecroise perdait huit ponts, et trente mètres de longueur. Pour conserver les proportions, jugées parfaites, du nom gravé sur le flanc du vaisseau, il avait fallu se débarrasser du O, ce qui avait été aisé, puisque tous les officiers de la Fédéflotte avaient le même avis que Braddock sur l’importance des mots. »

Lire la suite

Un parfum des années 1980

13 septembre 2014 | Événement

Chanson Fédéflotte

 

Il y avait en ce temps là des programmes Jeunesse calibrés pour nous faire acheter les produits Hasbro, Mattel, Ravensburger, des pâtes à tartiner et tout un tas de saloperies à manger au goûter.
On y diffusait sans complexe des tronçons de Goldorak, de Jayce et les Conquérants de la Lumière ou de Ken le Survivant avant de nous vendre un single des Musclés.
Il n’existait alors rien de mieux, pauvres de nous, que ces dessins-animés de science-fiction souvent médiocres mais enthousiasmants, épiques, cosmiques, le swag d’avant le swag, avec des voix françaises inoubliables comme Claude Giraud ou Jean Topard.

Et puis il y avait des génériques qui osaient tout, où le génial embrassait à bras le corps le mauvais goût.

Pour les besoins d’Univers en Travaux qui prépare sa troisième rentrée, j’ai participé au petit exercice de revival que voici : La Chanson de la Fédéflotte qui reprend les codes de cette période révolue avec ce qu’il faut, je crois, de nostalgie et de recul.

À la composition et au chant, comme d’habitude : Anthony Da Silva.

 

FEDEFLOTTE

Quand l’univers est menacé
L’ennemi s’en prend à la Terre
Un peu d’amour et d’amitié
Et un missile nucléaire Lire la suite

Le Set Barré

2 septembre 2014 | Événement

Mon complice Anthony da Silva n’est pas seulement un musicologue capable de gloser sur un accord de onzième barré renversé, de vous expliquer ce qui fait qu’un enchaînement d’accords est heureux ou pas, ou de vous montrer l’épiphanie que permet de ressentir un retard ou une anacrouse. Il n’est pas seulement le chanteur diaboliquement théâtral du groupe Cadmium dont je pense le plus grand bien (et dont je reparlerai quand sortira enfin leur premier album en 2015), il n’est pas seulement, non plus, le compositeur des musiques qui donnent vie à l’Univers des Enigmes de l’Aube…

Non, en plus de tout cela il est le Youtubeur « Vled Tapas ».
Sur sa chaîne, intitulée le Set Barré (facétieux jeu de mot), il s’adonne à l’analyse musicale de thèmes issus de l’univers du jeu vidéo qu’il connait comme sa poche. Armé de cravates redoutables et de bretelles inamovibles, il parle orchestration, arrangement, motifs, rythmes, acoustique (…) en permettant aux profanes de distinguer le lien subtil mais essentiel qui existe entre le fond et la forme, le tout sans dédaigner la blagounette et le non-sens (ah… merveilleuses séquences sépia).

Cerise sur le gâteau, il agrémente chacun de ses épisodes, en guise d’épilogue, de la reprise faite maison d’un thème comme Dr Who, Super Mario, Liberi Fatali, etc. Et le public en redemande.

Or donc voici qu’hier, pour la rentrée, il sortait sa nouvelle vidéo.

Aux connaisseurs de musiques, de jeux vidéos comme aux vagues amateurs, je conseille d’aller écouter ses quelques minutes de gai savoir.

Hannibal vs Loki

25 août 2014 | Non classé

Arguant de mon incertaine ressemblance physique avec l’acteur Hugh Dancy qui interprète Will Graham dans la série Hannibal, mon ami le Dr Loki a eu la brillante idée de me proposer ce rôle.
Avec la complicité de Vled Tapas, nous avons donc concocté cette petite vidéo qui devait annoncer le retour du Dr Loki sur la chaine Youtube où il dissèque la sexualité des personnages de fiction.

Evidemment, pour apprécier pleinement notre performance, mieux vaut connaitre la série Hannibal et la chaine du Docteur Loki.

C’est complètement déjanté, ne dites pas qu’on ne vous avait pas prévenu.

Fragments…

22 août 2014 | Les Enigmes de l'Aube

Extraits de mes notes de travail pour Les Énigmes de l’Aube…
Rien que pour vous, voici quelques bribes d’ouvrages anciens retrouvés dans les ruines de la Bibliothèque d’Anvergant.

« Qui trop embrase, mal éteint. » Touflame l’Ardent.

« Hésiter, c’est se préparer à échouer. Enfin, je crois. » Martegil l’Indécis.

« Philosopher, c’est apprendre à dormir » Tourgneule l’Assoupi.

« Qui s’entête dans l’erreur peut finir par avoir raison pour de mauvaises raisons. » Fardest l’Ergoteur.

« Les vérités absolues, plus elles sont absolues, moins elles sont vraies. » Uramphe l’Edifiant.
« La phrase d’Uramphe sur la vérité est absolument vraie ! » Cluesptre le Tourmenté.

« Le silence est un habit pour la sagesse, et un abri pour la bêtise. » Bourpillon le Silencieux.

« Je suis mort de rire. » Sorkun le Nécromant.

« Un arbre qui tombe fait plus de bruit qu’une forêt qui pousse, dit le sage.
— Des plumes qui fondent ont moins de fruits qu’une poule qui frousse, répliqua Lourvute le Dingue. » Extrait de la Biographie Dispensable des mages incompris par Cirderrick le Pointilleux.

« Les règles absolues sont une exception à la règle générale qui veut que les règles ont toujours des exceptions. C’est clair ? » Professeur Boutranchas l’Amphigourique.

« Dans la très longue liste des erreurs humaines, la Magie occupe la place du scribe dès qu’il prend sa pause. » Muchompe l’Ehonté.

« Le savoir n’est rien qu’une illusion, je le SAIS ! » Largoche l’Apoplectique n’a jamais eu la moyenne en rhétorique.

Pour d’autres extraits, il faudra attendre que le travail sur ces romans reprenne… après un temps d’arrêt déjà trop long.

« L’avis du mort »… à Guyancourt.

18 août 2014 | Événement, Théâtre

Je viens de découvrir que la troupe des Cabotins a joué l’Avis du mort à Guyancourt en juin dernier.
J’ai parfois l’impression de me stalker moi-même sur Internet…

En voici un petit extrait disponible sur Youtube.